Chers amis,

 

 

C’est avec énormément de peine que je dois vous annoncer la fin des activités du Centre d’Expression et de Créativité. L’a.s.b.l. existera toujours mais les ateliers réguliers ferment leurs portes.

Voici la chronique d’une mort non souhaitée, mais, finalement, inéluctable.

 

Là où il est question de subventions

Il y a deux ans, la Fédération Wallonie-Bruxelles mettait en place un nouveau décret pour les Centres d’Expression et de Créativité.

En 2010, le volume presté d’heures d’ateliers ayant dépassé les 19 heures semaines, l’emploi en fonds propres qui couvre l’ensemble des activités a été ajusté à temps plein.

Dans l’attente de l’effectivité du nouveau décret, la subvention octroyée par la Fédération Wallonie-Bruxelles avait, dans le même temps, été “gelée” au montant calculé en 2009, alors que l’a.s.b.l. fonctionnait encore avec un emploi à mi-temps.

Le passage de mi-temps à temps plein de l'emploi financé par le CEC, sans augmentation de la subvention, a grignoté peu à peu la réserve financière de TAK/TAK qui ne permet plus, à l’heure actuelle, d'absorber aucun « accident ».

Des rendez-vous « de la dernière chance » ont eu lieu cette année afin de trouver une solution. Avec les responsables administratifs de la Fédération, avec le directeur de Charleroi-danses. On a parlé d’un adossement du CEC au Centre chorégraphique. Une convention était en route et je m’étais régalée à composer des ateliers en référence à la programmation de Charleroi-danses.

 

Un budget réaliste

L’annonce du gel des subventions jusque 2016 conjugué à l’obligation d’adapter les salaires au barème de la commission paritaire du secteur socio-culturel me faisait frémir pour les projections budgétaires.

En explorant, avec le CA de l'asbl, plusieurs cas de figures (temps plein ou temps partiel, mauvaise ou bonne conjoncture), force nous était de constater que le verdict était toujours le même. Même en prenant la meilleure projection, avec un ¾ temps au barème requis par la Fédération Wallonie-Bruxelles, avec des recettes se basant sur les meilleurs chiffres des années précédentes, avec une salle à disposition, avec 22 heures effectives d’ateliers CEC et extérieurs par semaine (situation idéale quasi utopique avec une réduction d'emploi !) et avec une belle subvention de la Ville… L’asbl serait malgré tout en perte sèche.

 

Une évidence déchirante ...

Aujourd’hui, beaucoup reconnaissent la valeur de TAK/TAK, de sa « méthode », de sa créativité. Institutions, Ville, acteurs culturels, ... s’accordent pour saluer le travail accompli. Mais on ne peut (sur)vivre, indéfiniment, que de louanges.

Le risque est énorme de recommencer une nouvelle saison. Tant au niveau financier, que pour assumer la somme de travail inhérente au volume d’activités à réaliser sans pouvoir engager d'autres animateurs.

La mort dans l'âme, après tant d'années de lutte, de joies, de ponts, de créations, le Conseil d'administration et moi sommes vraiment au regret de devoir arrêter les activités du CEC, qui ne pourra plus continuer à m'employer.

Cette décision a été mûrement réfléchie mais cela reste pour moi un véritable déchirement, de par l'énergie, l'inventivité et les espoirs placés dans le développement du CEC Tak/Tak et la certitude du bien-fondé de ses actions. Mais il me faut être raisonnable...

 

Merci, merci, merci !

Votre gentillesse, votre soutien et votre imagination m’ont aidée dans le parcours du combattant qui avait mené à la reconnaissance de TAK/TAK.

Je remercie, chacun et chacune particulièrement, pour votre investissement dans les projets, votre confiance en la façon de travailler, votre assiduité et persévérance aux moments les plus difficiles, vos idées et coups de folie, le don de vous-même au travers de la danse, les moments de rire et les moments de grâce…

 

Le spectacle est terminé. Il ne s’agit pas d’un adieu, mais du rideau qui tombe sur la scène que j’aurais voulu, avec vous et pour vous, animer longtemps encore. C’est difficile pour moi d’éteindre les lumières et de refermer la porte.

 

...

 

Merci.

 

Peggy